Element Ninja !

Le forum officiel du manga Element Ninja !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand mon imagination n'est pas scénario...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bilgé K.
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 973
Age : 25
Manga Favori : One Piece, Hunter x Hunter...
Niveau de Dessin : Moyen... Vraiment moyen !
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Quand mon imagination n'est pas scénario...   Sam 10 Oct - 13:00

... Elle devient écrits.
Sous le pseudo de Pankéïn.
Je vous présente ici mes premiers essais qui vous feront peut-être patienter des chapitres de EN qui viennent !
(J'ai tendance à accompagner le tout de citations...)

-----

D'un cas particulier [1ère version]:

"Entrez"
Le directeur était assis de manière décontractée dans un fauteuil en cuir, fixant le nouvel arrivant comme un intrus. L'individu s'inclina et s'approcha doucement de la chaise face au bureau en bois resplendissant sur lequel le poussif homme posait ses coudes. Tout se passait comme d'habitude. Le directeur présenta la chaise raide à la personne encore debout. Ce dernier s'assit avec assurance mais lenteur et leva le visage. Il semblait inexpressif tout en laissant transparaitre un sentiment de tristesse éternelle. Aucun homme au monde ne pouvait avoir de tels yeux et pourtant des milliers d'hommes se seraient reconnus dans ce regard impassible et si puissant. Le directeur jeta un coup d'œil au visage et ferma les yeux. Lui était-il familier ? Il pensait l'avoir rencontré déjà auparavant sans parvenir à se souvenir où ni comment. Il ne voyait que ses victimes et entreprit de parler. Il précisa tout d'abord au visiteur qu'il avait été très exactement mis au courant de l'arrivée de celui-ci par des collaborateurs. Puis il continua en lui expliquant qu'il n'y avait rien à faire quant aux problèmes dont il était venu lui parler. Les crimes et les vols sont commis, le jugement ne viendra jamais et la punition n'est d'aucune utilité dans le cas présent. Toutes les destructions sont et seront accomplies avec la conscience tranquille, il n'y a rien à faire. Le démon ne bronchait pas et l'humain face à lui n'était que très peu étonné de son attitude. Il choisit enfin de parler, le mouvement de ses lèvres laissait présager qu'il serait bref et clair. L'envoyé n'était pas là pour discuter ou agir, il n'avait qu'une seule fonction qui lui était assignée, poser sa question et attendre sa réponse, non pas éternellement mais néanmoins un certain temps. Ainsi il la posa. Rien n'obligeait l'humain à y répondre, tout l'obligeait cependant à écouter. C'était l'unique interrogation, le questionnement suprême de tout humain. Tous, des souterrains de l'abîme aux sommets des tours proches des nuages; tous étaient sommés d'entendre cette question. Ainsi le démon posa sa question habituelle.
Mais l'histoire s'est terminé autrement cette fois. L'esprit s'est torturé la nuit durant, et le lendemain matin on retrouvait le corps difforme écrasé au bas de la tour. Le démon avait observé l'humain vivant toute la nuit puis s'était éclipsé avant le moment final. On raconte entre les autres hommes des sommets que la question fatale fût, est et restera la suivante:
"Pourquoi vivez-vous ?"

Pankéïn

"Exister, c'est se questionner"
Pankéïn
-----

D'un cas particulier [2ème version]:


"Il soigne son style, mais il ne le guérit pas"
Bernard Grasset
"Entrez"
L'individu s'inclina en s'approchant doucement de la chaise se présentant à lui. Le directeur était assis, décontracté, fixant le nouvel arrivant comme un intrus. Un modeste mobilier, une médiocre chaise raide, un fauteuil en cuir et un bureau brillant au centre, était éclairé par le paysage aérien de la ville. Tout se passait comme d'habitude. Les coudes massifs posés, le directeur invita la personne encore debout à s'asseoir. Ce dernier s'exécuta avec assurance et lenteur tout en relevant le visage. Il semblait inexpressif à première vue alors qu'un sentiment de tristesse éternelle transparaissait du fond de son âme. Aucun homme au monde ne pouvait avoir de tels yeux et des milliers d'hommes se seraient reconnus dans ce regard impassible mais si puissant. Le directeur jeta un coup d'œil au visage et ferma les yeux. Lui était-il familier ? Il pensait l'avoir rencontré déjà auparavant sans parvenir à se souvenir où ni comment. Il ne voyait que ses victimes et entreprit de parler. Il précisa tout d'abord au visiteur qu'il avait été très exactement mis au courant de l'arrivée de celui-ci par des collaborateurs. Puis il continua en lui expliquant qu'il n'y avait rien à faire quant aux problèmes dont il était venu discuter. Les crimes et les vols sont commis, le jugement ne viendra jamais et la punition n'est d'aucune utilité dans le cas présent. Toutes les destructions ont été, sont et seront accomplies avec la conscience tranquille. Il n'y a rien à faire. Le démon ne bronchait point et l'humain face à lui n'était que très peu étonné de son attitude. Il choisit enfin de parler, le mouvement de ses lèvres laissait présager qu'il serait bref et clair. De toute évidence, l'envoyé n'était pas là pour discuter ou agir, il n'avait qu'une seule fonction qui lui était assignée, poser sa question et attendre sa réponse, non pas éternellement mais néanmoins un certain temps. Ainsi il la posa. Naturellement, rien n'obligeait l'humain à y répondre, tout l'obligeait cependant à écouter. C'était l'unique interrogation, le questionnement suprême de tout humain. Tous, des souterrains de l'abîme aux sommets des tours proches des nuages; tous étaient sommés d'entendre cette question. Ainsi le démon posa sa question habituelle.
L'histoire s'est terminé autrement cette fois. L'esprit s'est torturé la nuit durant, et le lendemain matin on retrouvait le corps difforme écrasé au bas de la tour. Le démon avait observé l'humain vivant toute la nuit puis s'était éclipsé avant le moment final. On raconte entre les autres hommes des sommets que la question fatale fût, est et restera la suivante:
"Pourquoi vivez-vous ?"

Pankéïn

"Ma vie a-t-elle un sens ? La vie d'un homme a-t-elle un sens ? Je peux répondre à ces questions si j'ai l'esprit religieux. Mais à "poser ces questions a-t-il un sens ?" je réponds : "Celui qui ressent sa propre vie et celle des autres comme dénuées de sens est fondamentalement malheureux, puisqu'il n'a aucune raison de vivre."
Albert Einstein
-----

Un Négatif:

"Chaque âme représente exactement l'univers tout entier..."
Leibniz
Elle mêle tout en son cœur et absorbe tout en ses bords. Serai-ce tant contradictoire d'y associer Pureté et Mystère, Paix et Mort ? Pourtant, par égocentrisme ou paresse d'esprit, on préférerait tout simplement voir en elles le reflet de notre monde. Mani n'y est pour rien car les exemples ne manquent pas... Une bataille perpétuelle entre archanges et démons, un bien, un mal, aucun vainqueur, est-ce là l'image révélée ? C'est peu probable, la confusion est inéluctable, cherchons donc autre chose. L'équilibre est peut-être ici d'ailleurs, dans une parfaite harmonie où les deux extrêmes se compensent, sans pour autant se mêler, il fallait y penser. Ils sont complémentaires, nécessairement, et même inséparables, naturellement ! Quand on voit l'un, on voit l'autre et inversement...
Elle fait l'ombre au soleil et la lune dans la nuit, les ténèbres le jour et la lumière la nuit. L'antonymie ne s'arrête pas là, puisque de la terre elle vit, et dans le ciel elle vit.
Pour certains, ce n'est pourtant qu'une pie.

Pankéïn

"Ta manière de penser s'orientera d'après la nature des objets que tu représentes le plus souvent, car c'est des représentations que l'âme prend sa couleur."
Marc-Aurèle
-----

J'éditerai régulièrement pour les nouvelles nouvelles ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://element-ninja.bbactif.com
 
Quand mon imagination n'est pas scénario...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» TSR HD, c'est pour quand?
» La télé depuis quand ?
» L'histoire ,la porte ouverte a l'imagination (explication)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Element Ninja ! :: Général :: Arts & Fictions-
Sauter vers: